La réforme PLURIPASS

La PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé) est le prix à payer par les étudiants candidats aux études médicales, médecine, pharmacie, dentaire et maïeutique.

L’université d’Angers est la première à prendre le risque de modifier (réforme de septembre 2015) les règles, en substituant à la PACES une formule dite PLURIPASS.

Il s’agit d’un enseignement pluridisciplinaire destiné à permettre une réorientation plus aisée en cas d’échec au concours. Avec deux échecs en PACES, l’étudiant se retrouvait avec un simple niveau Bac et tout à recommencer. PLURIPASS repose sur trois domaines piliers :

  • Les sciences du vivant
  • Les sciences de l’ingénieur
  • Les sciences humaines et sociales

PLURIPASS propose également de nouvelles disciplines comme l’économie, la science politique ou la psychologie, ainsi que des enseignements transversaux tels que l’Anglais ou le suivi du projet professionnel du candidat.

Les différences avec une PACES

Cette réforme présente au moins un point fort, celui de permettre aux étudiants, recrutés avec au minimum une mention bien au Bac, d’embrasser un champ de connaissance plus vaste. La réforme présente néanmoins l’inconvénient de ne pas suffisamment approfondir l’enseignement associé à chaque domaine de compétence.

Une des différences principales avec la PACES concerne la méthode pédagogique, puisque plus de la moitié des cours de PLURIPASS, dans une volonté d’innovation, sont suivis à distance par les candidats sur internet via l’interface Moodle. Le plus de ce choix réside dans la possibilité offerte aux étudiants d’organiser leur temps de travail comme ils l’entendent. Son inconvénient est de désavantager les moins autonomes qui nécessitent un suivi en présence des enseignants.

L’autre changement important est le mode d’évaluation. Les étudiants ne passent pas un seul concours, mais une série d’épreuves donnant lieu à une moyenne à la fin de chaque semestre. PLURIPASS soumet donc l’étudiant à un stress moins important que celui de PACES.

Les réorientations après une PLURIPASS

En théorie, avec la réforme PLURIPASS, les possibilités de réorientation sont plus nombreuses puisque les étudiants peuvent valider certains enseignements, conserver les crédits correspondant et passer en 2e année. Les cours suivis par les étudiants de PLURIPASS à l’université d’Angers, en sciences de l’ingénieur, sciences du vivant et sciences humaines et sociales, sont communs à une quinzaine de parcours. Les étudiants restent cependant circonspects car, en cas de réorientation, une année sera à rattraper de toute manière.

En ce qui concerne le numerus clausus, question encore épineuse, celui-ci se divise en deux : une première partie, soit 75%, est retenue au titre des deux premiers semestres, et la deuxième partie, soit 25%, lors du 3e  semestre. Les étudiants qui échouent ont la possibilité de poursuivre en semestre 4 dans une autre voie.